Maths et Délires
Des maths et des délires
 

Maths et Délires Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pour Juliette
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Maths et Délires Index du Forum -> Discute
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
xavier
Mathématicien(ne)


Inscrit le: 23 Juin 2005
Messages: 1190

MessagePosté le: 02 Sep 2006, 10:25    Sujet du message: Pour Juliette Répondre en citant

Comme je vois que Juliette traine souvent sur ce forum maintenant, je lance un tout nouveau topic spécial pour elle.

Pourquoi selon vous, les études scientifiques et en particulier mathématiques ne rassemblent pas autant de filles que de garçons ? Est-ce selon vous un problème contre lequel il faut lutter ? Le cas échéant, que pensez-vous qu'il faille faire ?

--
Xavier, que non non, ne me remercie pas.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Flohito
Légère tendance aux maths


Inscrit le: 12 Juil 2006
Messages: 25
Localisation: 48°35'32.23"N 7°45'51.13"E

MessagePosté le: 02 Sep 2006, 10:57    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ne citer que Malebranche (sisis, le truc de 200 pages que tout le monde doit lire....) :
Les femmes sont douées pour les sens, mais incapables de faire quelquechose d'abstrait....

Mais c'est pas moi qui le dit.........
Nan je pense que déjà le fait que ce soit un monde essentiellement masculin en repousse pas mal...maisi l faut lutter lol
_________________
"Physics is like sex. Sure it may have some practical results, but that's not why we do it" R. Feynman
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
henri
Taupin(e) ou équivalent


Inscrit le: 22 Oct 2005
Messages: 705
Localisation: Paris

MessagePosté le: 02 Sep 2006, 10:58    Sujet du message: Répondre en citant

Vive Sophie Germain! (ou Mr. Leblanc, comme on préférera...)
_________________
Si [tex:122be3db06]\pi[/tex:122be3db06] est en trop, ce sera l'entro-[tex:122be3db06]\pi[/tex:122be3db06]. -- [tex:122be3db06]S=k_B.\ln(\Omega)[/tex:122be3db06]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
goodblues
Légère tendance aux maths


Inscrit le: 26 Juin 2005
Messages: 34

MessagePosté le: 02 Sep 2006, 19:05    Sujet du message: Répondre en citant

Beh jpense que c'est vraiment une différence de capacités à la base Very Happy

jvais me faire lyncher lol.. mais plus sérieusement je pense que ça tiens de ça... ok les maths c'est un domaine où souvent des gens veulent parvenir à faire qq chose pcq il n'y arrivent pas avant, que ce soti par rapport à soi ou aux autres ..

enfin, ça ça pousse parfois à faire les maths, mais à mon goût c'est majoritairement la beauté de la chose..


à voir le nombre de filles qu'il y a aux IMO, et de n'importe quel pays.. (même les pays qui se donnent du mal pour en sélectionner un minimum) j'ai jamais vu un pays avec une majorité féminine.. bon là on est dan sle contexte du concours.. mais bon..

dans les études ça semlbe davantage se vérifier aussi..
yen a mais toujours pas une majorité..
ni dans les médaillés fields mdr..(enfin pour ça faut aussi savoir s'enfermer.. ya moins de geeks femmes qu'homme...)



ET PUIS... OUI !! IL FAUT LUTTER CONTRE CA :) non mais c'est vrai que ça devient emmerdant de pas avoir une copine qui vous comprenne ^^ (enfin petite amie en fait ^^)



sur ces grandes paroles Very Happy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
musichien
Mathématicien(ne)


Inscrit le: 31 Aoû 2005
Messages: 1128
Localisation: devant mon ordi

MessagePosté le: 02 Sep 2006, 20:04    Sujet du message: Répondre en citant

c'est quasi-certain que les femmes n'ont en moyenne pas le cerveau "fait pour", mais plutôt orienté vers les trucs littéraires, et je ne parle pas de préjugés. Par exemple, elles ont 20% de plus de cal entre les 2 hémisphères, et font plus facilement 2 choses à la fois (elles sont bi-processeur, quoi! ^^).
Et je ne pense qu'on ne peut pas y changer grand-chose... D'ailleurs, pourquoi changer? Le monde va-t'il plus mal parce-que peu de femmes font de maths?

Une autre explication, personelle: le besoin de faire des maths vient en grande partie (selon moins) d'un désir de contrôler, et surtout en quelque sorte de "se sentier intelligent" (inconsciemment)...
_________________
Le roi de la solution pas claire
(et fausse accessoirement)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Tsuki
Taupin(e) ou équivalent


Inscrit le: 12 Fév 2006
Messages: 561
Localisation: NIR

MessagePosté le: 02 Sep 2006, 20:25    Sujet du message: Répondre en citant

Ha ils vont encore se battre ces 2-là Mr. Green

musichien a écrit:
Et je ne pense qu'on ne peut pas y changer grand-chose...

Hum...

Bouarf moi je pense que c'est une question de tradition, c'est tout. De même, les petites filles jouent plutôt avec les poupées et les petits garçons plutôt avec les voitures ( mais ça aussi c'est en train de changer, depuis qu'il existe les figurines diverses et variées et les voitures Barbie Mr. Green ).

Il y a quand-même de plus en plus de femmes qui font des maths, et, effectivement, là je suis d'accord avec musichien, je ne vois pas en quoi le fait qu'il y ait plus de garçons que de filles qui fassent des maths pose un problème...

Bon, n'étant pas douée du tout pour les débats, je laisse la parole aux gens qui ont des opinions plus tranchées (je ne vise personne... ^_^ )
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
roulietta
Légère tendance aux maths et aux délires


Inscrit le: 15 Juil 2006
Messages: 65
Localisation: limoges

MessagePosté le: 02 Sep 2006, 20:39    Sujet du message: Répondre en citant

hey ! d'abord merci Xavier (je l'avais meme pas vu, je viens de m'en rendre compte ^^)!
alors maintenant que dire? je pourais (je pense) beaucoup écrire mais (et là j'en suis presque sûre) personne ne lirait...
Donc à mon avis il n'y a pas de différence à la naissance, mais les garcons sont en général poussés à faire des matières plus scientifiques par le biais de jeux supposés "pour les garçons" ou "pour les filles", ou même parce qu'ils ont du mal à choisir une filière littéraire au lycée ("bouh ce serait la honte... je préfère passer en force en S et me planter l'an prochain" ^^), à cause de la pression (consciente ou non) de l'entourage.

La majorité des sociétés dénigre depuis des années (des siècles ou des millénaires plutôt) les capacités des femmes : depuis combien d'années ont-elles les memes droits que les hommes ? Il est évident (non, non je ne dirai pas trivial...^^) que le manque d'éducation des femmes durant les derniers siècles explique le peu de mathématiciennes célèbres.

Ces dernières années, certains pays ont essayé de rétablir l'égalité homme-femme, mais des clichés demeurent. Il suffit de regarder quelques publicités (principalement celles où l'on voit une femme qui dit "oh c'est magique" et où un super chercheur explique, avec un grand sourire et des dents toutes blanches, que "c'est pas magique, c'est scientifique"...) (mon exemple est pas si exagéré que ça si on y réfléchit), etc...

A ceux (je ne citerai bien sur pas de noms ^^) qui disent que les filles sont plus mures et donc plus attirées par les matières littéraires, je réponds tout simplement que ca peut expliquer la majorité d'écrivains femmes (toute relative d'ailleurs, voire inexistante), mais pas le déficit de "matheuses".

Rétablir véritablement l'égalité homme-femme ne peut pas se faire en changeant tout simplement une loi ou deux, c'est à beaucoup plus long terme qu'il faut regarder.

Ps : je ne dis pas là que les femmes sont plus ou moins malheureuses parce qu'elles font moins de math, et je ne me moque pas des garçons qui ne veulent pas aller en L.

Je pense (et c'est presque fini) qu'il serait enrichissant pour les sciences qu'il y ait plus de filles, et que la société doit évoluer en ce sens.




voilà, c'est un peu long je sais, mais merci à celui qui lit cette ligne et qui est donc sensé avoir lu ce qui était avant (à part s'il est passé direct à la fin...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
musichien
Mathématicien(ne)


Inscrit le: 31 Aoû 2005
Messages: 1128
Localisation: devant mon ordi

MessagePosté le: 02 Sep 2006, 20:43    Sujet du message: Répondre en citant

comment ça une question de tradition? tu as vu des pubs représentant un garçon en train de faire des maths? on a poussé les garçons que tu connais à faire des maths? D'ailleurs, les poupées et les autos, c'est pas seulement culturel: jouer à la poupée ressemble étrangement à s'occuper d'un enfant, et jouer aux autos, c'est se donner l'impression de dominer quelquechose...
_________________
Le roi de la solution pas claire
(et fausse accessoirement)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Cerise
Admin gentil


Inscrit le: 23 Juin 2005
Messages: 3323
Localisation: Rennes

MessagePosté le: 02 Sep 2006, 20:52    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens, ça me rappelle une émission qu'on a vue en cours d'anglais y'a deux ans, qui disait qu'au contraire, les pubs avaient tendance actuellement à "ridiculiser" l'homme... Comme pour servir la cause du féminisme...
_________________
Twisted Evil Victime vengeresse Twisted Evil

amo ergo sum

Méfiez-vous de l'assassinat ; il conduit au vol et, de là, à la dissimulation.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Adresse AIM Yahoo Messenger
Nakor
Légère tendance aux maths


Inscrit le: 06 Juin 2006
Messages: 44
Localisation: Paris XIII

MessagePosté le: 03 Sep 2006, 17:10    Sujet du message: Répondre en citant

Mis à part quelques exceptions, aux echecs, les garcons jouent pour gagner, les filles pour jouer.....

sinon pour moi c'est une faute essentiellement des parents, j'ai vu plusieurs fois des familles (aisées plutot) où les garcons "devaient" faire des etudes, de préférence en sciences, et les filles pouvaient faire ce qu'elles voulaient, avoir un boulot ou pas, de toute facon, ce qui comptait, c'est qu'elles soient un joli petit cul pour leur mari.. -_- (dixit hein, le père était un vrai connard)
ex typique : le fils avait son permis payé et pas question de rater, la fille on lui avait refusé de payer parce qu'elle était pas " assez serieuse"....
l'autre partiellement est l'enseignement, j'avais vu une prof de math femme debouter des eleves filles en les envoyant en littéraire après moultes remarques du type " tu n'es pas faite pour ca", et d'accepter des garcons avec les mêmes notes, voire pires...
Citation:
La majorité des sociétés dénigre depuis des années (des siècles ou des millénaires plutôt) les capacités des femmes

ca rejoint mon opinion, et je dirai même que les filles étaient pas non plus sensées être ecrivaines, cf George Sand....
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
abbesanchez
Matheux(se) cinglé(e)


Inscrit le: 26 Juin 2005
Messages: 427
Localisation: paris

MessagePosté le: 03 Sep 2006, 22:05    Sujet du message: Répondre en citant

(abbesanchez de retour !)
Le fait est que, je suppose, auparavant on considérait les femmes comme étant là pour accoucher. En effet, elles mouraient souvent en couches, je là encore je suppose.
De ce fait, leur éducation ne semblait guère nécessaire puisque leur vie était dévouée à la génération de l'espèce (moi aussi j'ai lu Malebranche donc juste pour la plaisir de le dire : elle dépravait l'espèce durant cette génération puisqu'elle transmettait le péché originel).
Bref, l'amélioration de la médecine a permis de renverser la tendance et maintenant le femmes ont une durée vie qui dépasse la notre.
Ainsi, toujours, dans le cadre de mon hypothèse, progressivement, l'éducation des femmes a été justifiée et elles ont pu peu à peu "conquérir" la littérature puis la science (me demander pas la raison, peut-être parce que l'écriture s'apprend plus facilement que les opérations, ou encore tout simplement que la science c'est plus dur), cette conquête étant justifée par le fait que les femmes ont certaines facultés qui diffèrent avec celles des hommes. D'où une complémentarité probablement fructeuse pour les sciences.
Ainsi, le changement de statut des femmes est tout autant justifiable que leur ancien statut régénérateur.

Bien sur, je dis peut-être n'importe quoi, surtout que je viens d'y penser. Maintenant, je me demande pourquoi les lionnes accouchent et chassent et bien d'autres choses.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
goodblues
Légère tendance aux maths


Inscrit le: 26 Juin 2005
Messages: 34

MessagePosté le: 04 Sep 2006, 2:43    Sujet du message: Répondre en citant

ouai, le nombre de femmes qui mourrait en couche n'était pas si élevé que ça lol.. enfin pas au point de cantonner les femmes en dessous du seuil de la 30aine.. (suffit de chercher sur le net, ou même de penser aux famille catholiques irlandaises mdr qui ont la réputation d'être assez fournies ^^)


ce qui est marrant c'est qu'ici tout le monde se transforme en historien, ou en évolutionniste de je ne sais quelle société *-).. ça fait vachement rousseau en y pensant tant qu'on est dans l'exposition de culture ^^

(ou marx hum... enfin.. des gens que j'adore pas pcq on intellectualise une évolution.. on transforme des faits en une analyse avec but..)


ya pleins de contre exemples pour le fait que c'est pas seulement de l'éducation, etc.. bon, p-e que les nonnes en sont hein lol ? dans tous les pays c'est comme ça, ceux où la femme est méprisée ou ceux où elle est plus mise à l'honneur (ou à l'écart, ce qui en fait un groupe à part..)


enfin soit.. tout ça pour dire que ça me fait marrer qu'on digresse tout de suite vers une interprétation de l'éducation, de la misogynie ancestral, etc, enfin des discours qui veulent anéantir l'idée d'une différence (qui fout les jetons à pas mal de femmes.. en fait à tout le monde qui se trouve en infériorité sur un sujet)


ça me fait penser à des copines qui nous sortaient le même genre d'arguments (mais en format vraiment con) pour expliquer qu'elles étaient nulles en sport, pcq à elle on ne leur avait pas fait courir depuis petit, etc, qu'on les avait pas fait jouer au foot, etc..
(mais toujours est-il que le plus nul des mecs a toujours dépacé à la course la meilleure de filles dans mes cours de gym)..


je pense que ça proviens surtout d'une différence psychologique qui est elle due à une différence physiologique importante... et on retrouvera ces différences ailleurs, mais qui mettront cette fois les hommes en défauts..


c'est amusant comme aujourd'hui c'est devenu mal d'accepter qu'on est différents, avec des performances diverses....


et avec ça dans nos écoles (enfin je parle en belgique) on oublie ce gnere de chose, on ferme les yeux, résultat on essaie d'apprendre des maths à tout le monde "pcq c'est universel voyons personne peut ne pas comprendre ça", mais paaaf ya des gens qui se plante, qu'on renvoie ailleurs, et ça fait des générations de gens pas confiants pcq ils ont du rater 4 années dans l'enseignement pas fait pour eux pour trouver une voix dans du technique ou autre, endroit où ils feront des merveilles..



enfin voilà...c'est un sujet qui montre bien des penchants un peu douteux je trouve


byze ^^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
abbesanchez
Matheux(se) cinglé(e)


Inscrit le: 26 Juin 2005
Messages: 427
Localisation: paris

MessagePosté le: 05 Sep 2006, 17:19    Sujet du message: Répondre en citant

Moi douteux ? Non, jamais Laughing
Je pensais surtout à des époques préhistoriques quand je parlais de la mort en couche
(Remarque à la con on) pas historiques ah ah je t'ai eu! (Remarque à la con off)
et je pense que le médecine devait pas être super. Certes, les animaux survivent mais quoi qu'il en soit être enceinte doit pas être super pratique pour s'éduquer. D'ailleurs, la grossesse semble être une des raisons qui empêche la poursuite de l'éducation (c'est peut-être encore foireux mais bon...).
Ce qui reste clair c'est qu'il y a des différences nombreuses et non culturelles (car mondiales) aussi bien innées (différence dans le cerveau...) qu'"auto-acquise" (différence par l'accouchement...) qui ont très probablement entraînées ces différences. L'autre possibilité c'est un hasard total avec quelques générations de mecs plus intelligents que les femmes et ça a foutu le bordel.
Bref, je peux pas supporter qu'il y ait pas de raison, je pense trop par logique de cause à effet. Heureusement qu'il y a la science pour me satisfaire.
Pour ce qui est de l'universalité des programmes, c'est surtout que ce qui est du public ou simplement au collectif s'identifie souvent à l'universel. Déja qu'il est dur de s'occuper différement de l'éducation des handicapés et autres "marginaux" alors si les programme des hommes et des femmes étaient différents ce serait le bordel.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mc Doom Vincent
Tendance maths et délires inquiétante


Inscrit le: 19 Fév 2006
Messages: 164
Localisation: backroom

MessagePosté le: 06 Sep 2006, 14:16    Sujet du message: Re: Pour Juliette Répondre en citant

xavier a écrit:
les études scientifiques et en particulier mathématiques ne rassemblent pas autant de filles que de garçons ? Est-ce selon vous un problème contre lequel il faut lutter ? Le cas échéant, que pensez-vous qu'il faille faire ?

De retour de mes vacances au Darfour (où j'ai pu effectuer une cure amincissante exceptionnelle !), je me dois de participer à ce débat.
Cette disproportion est un scandale !
Il faut à mon avis opérer une partie des taupins mâles pour rétablir la parité.
Pour plus de renseignements pratiques, envoyez-moi un billet doux, euh un message privé. Wink
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sekhmet
Admin sadique


Inscrit le: 25 Juin 2005
Messages: 1651
Localisation: dans la lune...

MessagePosté le: 09 Sep 2006, 17:20    Sujet du message: Répondre en citant

De mon point de vue, c'est une histoire d'éducation et de société en grande partie. Notre société est à l'origine patriarcale, donc il est difficile pour une femme de s'affirmer comme un homme, et entre autres de faire des maths (contrairement à ce que disait je sais plus lequel d'entre vous, on ne voit pas des affiches avec un petit garçon faire des maths. Mais traditionnellement, dans les clichés de l'ancienne école, on voit facilement une classe de garçons écouter un cours de géométrie, et une classe de filles écouter un cours de français...).

C'est ce qui explique le si peu de filles en maths.

Mais sans ça, je ne suis pas sûre qu'il y ait un jour 50% de femmes dans le domaine des mathématiques. Non pas que ça soit une question de cerveau ou de capacités, mais plutôt de goût. Je pense que vu les différences de façon d'être entre un gars et une fille, les gars auraient peut-être plus facilement envie de faire des maths que les filles... enfin.

_________________
La meilleure façon d'marcher récursivement,
C'est encore la nôtre,
C'est de mettre un pied d'vant l'autre
Et d'recommencer !


Ceci est un virus de signature. Recopiez-le dans votre signature, s'il vous plaît.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Asclepios
Matheux(se) cinglé(e)


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 434
Localisation: à côté de son ordinateur

MessagePosté le: 09 Sep 2006, 18:44    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens une autre explication sur le sujet (puisqu'on a un troll, il faut alimenter!) Mr. Green :

Postulat de base : Les garcons sont globalement nettement plus fumistes que les filles : Y a pas besoin de l'argumenter : chacun peut le constater !

Donc, là où des filles (au niveau collège) vont enchainer plein d'exos de maths pour avoir des bonnes notes, les garcons vont essayer de chercher à pas faire les exos. Et donc ils essayent de voir comment ça marche pour pouvoir en faire le moins possible.
Et au final, comme ça les aura obligé à chercher le sens de ce qu'ils font, ils se retrouvent avantagés en maths en progressant dans les classes...

Vincent
_________________
« Travailler n'a jamais tué personne... mais pourquoi prendre le risque ? »
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Alucard le mordant
Légère tendance aux maths


Inscrit le: 13 Aoû 2006
Messages: 42

MessagePosté le: 10 Sep 2006, 11:58    Sujet du message: Répondre en citant

Il est assez difficile de répondre à cette question car rien ne nous permet scientifiquement d'affirmer quel déterminisme est le plus fort dans le fait que les matheux sont souvent des garçons.

On peut s'en trop s'avancer penser que c'est en partie en question de culture puisque statistiquement les filles sont meilleurs que les garçons au lycée mais moins nombreuses dans les études superieures.

D'un autre coté il y a plus de surdoués en math chez les garçons que chez les filles,alors qu'on peut penser qu'a l'heure actuelle une fille extraordinairement brillante en math serait autant encouragée que son homologue masculin. Il me semble ni impossible ni honteux d'envisager qu'il y ait des différences entre les sexes sur ce plan là.


Citation:
Postulat de base : Les garcons sont globalement nettement plus fumistes que les filles : Y a pas besoin de l'argumenter : chacun peut le constater !

Donc, là où des filles (au niveau collège) vont enchainer plein d'exos de maths pour avoir des bonnes notes, les garcons vont essayer de chercher à pas faire les exos. Et donc ils essayent de voir comment ça marche pour pouvoir en faire le moins possible.
Et au final, comme ça les aura obligé à chercher le sens de ce qu'ils font, ils se retrouvent avantagés en maths en progressant dans les classes...

Vincent

Mmmh je sais pas si c'est pour ça que les filles sont moins bonnes en maths que les garçons mais en tout cas c'est sans aucun doute pour ça que je suis meilleur en math qu'en allemand. Razz
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cleo
Tendance maths et délires inquiétante


Inscrit le: 11 Juil 2005
Messages: 153
Localisation: Metz

MessagePosté le: 24 Sep 2006, 22:14    Sujet du message: Répondre en citant

je pense que c'est surtout une question de goûts et de mentalité... après il y a aussi l'éducation par rapport aux études: Pour pas mal de personnes "faire des maths", "faire prépa" = "etudes longues et douloureuses pour une petite partie de la population"
_________________
________________
Dans un centre de recherche spatiale, l'ordinateur vient de tomber en panne. Un des responsables, complètement affolé, crie à la cantonade: L'un de vous se rappelle-t-il comment on fait une addition?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
roulietta
Légère tendance aux maths et aux délires


Inscrit le: 15 Juil 2006
Messages: 65
Localisation: limoges

MessagePosté le: 25 Sep 2006, 18:50    Sujet du message: Répondre en citant

Asclepios a écrit:
Tiens une autre explication sur le sujet (puisqu'on a un troll, il faut alimenter!) Mr. Green :

Postulat de base : Les garcons sont globalement nettement plus fumistes que les filles : Y a pas besoin de l'argumenter : chacun peut le constater !

Donc, là où des filles (au niveau collège) vont enchainer plein d'exos de maths pour avoir des bonnes notes, les garcons vont essayer de chercher à pas faire les exos. Et donc ils essayent de voir comment ça marche pour pouvoir en faire le moins possible.
Et au final, comme ça les aura obligé à chercher le sens de ce qu'ils font, ils se retrouvent avantagés en maths en progressant dans les classes...

Vincent


morale : moins on bosse les maths au collège, plus on progresse ! Wink (finalement j'avais raison de dessiner en cours... Razz )
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Asclepios
Matheux(se) cinglé(e)


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 434
Localisation: à côté de son ordinateur

MessagePosté le: 25 Sep 2006, 20:25    Sujet du message: Répondre en citant

roulietta a écrit:
morale : moins on bosse les maths au collège, plus on progresse !

Logique, non ? :)
C'est juste dommage que ça marche pas aussi bien en enlevant les 2 restrictions : "les maths" et "au collège"...

Vincent
_________________
« Travailler n'a jamais tué personne... mais pourquoi prendre le risque ? »
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Maths et Délires Index du Forum -> Discute Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com